• Confession#dune#aupair

    Non, je ne parlerai pas de nourriture,non,ce ne sera pas le sujet du jour,je m'y oppose!! Même si le coeur lourd,j'avoue que je compense le manque de fromage par les tablettes de chocolats,le pain croustillant français par le pain de mie badigeonné de nutella ou de beurre de cacahuète pour donner un semblant de saveur à mon palet! Bref...

    Sujet de l'article: L'éducation.

    Me voici depuis un peu plus de de deux semaines en "terres inconnues",je découvre une nouvelle façon de vivre,de communiquer. Pas le choix:on s'adapte et au pas de course s'il vous plaît.

    Un petit point historique semble nécessaire pour la totale compréhension de ma situation. En Nouvelle-Zélande,l'Etat a décidé d'interdire la fessée,( mais quelle bonne idée...), sous peine de prison ferme,(Mais cette décision frise le génie!). Donc français, donnez vous en à coeur joie,car la polémique grandit déjà sur nos terres et je suis formelle dans ce que j'avance:"les beaux jours ne sont pas pour demain".

    Ici, donc, le "panpan-cucul,la claque,la tape sur la main,la clacounette,la baffe,la beigne,la calotte,le mornifle,la nasarde,le soufflet,la taloche,la torgnole,la raclée,la gifle, la mandale,la déverouillée",le "arrête le ou je lui en colle une...",(là, il faut l'avouer,les parents sont au fond du trou après une semaine laborieuse,tant nerveusement,que physiquement et sexuellement... Bref au bout du bout!!!)Tout le monde à ses faiblesses,son jeudi noir. Et bien moi...

    Aujourd'hui est un grand jour, nous entrons dans une nouvelle ère me concernant:celle de la patience.

    PATIENCE :

    1. Vertu qui consiste à endurer avec constance et résignation les vicissitudes, les malheurs.
    2. Qualité qui consiste à attendre quelqu'un ou quelque chose qui tarde sans marquer d'impatience.

    Vous m'en direz tant!! Moi,qui pensais arriver dans le monde des bisounours,des poupées,des princesses et des paillettes. Me voici confronter à la pire des choses: LE CAPRICE!!

    Comme chacun d'entre vous le sait,ma patience n'est pas ma vertu. Me voici donc plongée dans le monde :"Le Retour de Chucky".

    Explication :

    Amélie,5 ans, s'apprête à passer à table. Ayant cuisiné pendant une bonne heure avec amour du poisson et des potatoes maison, excusez moi du peux. La charmante enfant,face aux mets,prit conscience après trois bouchées,que les potatoes n'étaient pas des frites,des VRAIES frites. Celles qu'elle AIME!

    L'artiste fît son entrée et les larmes de crocodiles commencèrent à faire leur apparition. Lui expliquant tant bien que mal,que les potatoes sont comme des frites mais plus grosses (1ère erreur). Un premier cri sort de ce petit être qui si délicat(M'aurait-elle bernée??). Lui confirmant que ces potatoes viennent du même aliment, qui est la pomme de terre, (2ème erreur). La terre s'arrête de tourner,le temps est suspendu: le visage de l'enfant s'empourprant,(me voilà bouche-bée),les larmes jaillissantes,(je suis prise de panique),les yeux sortants de tête (je cherche du regard sa mère),les décibels à son apogée (me voici horrifiée,médusée, sous le choc!!)

    la merveilleuse et adorable princesse-enfant : "Maaaaaaammmmmaaaaaaannnnn, ze veeeuuuuxxxxx, ze veeeeuuuuxxx, ze veeeuuuuxxxxx!!! Aaaaahhhhhhaaaaaaaahhhhhhhh!!!!!!!"

    Sa mère lui dit qu'elle ne cautionne pas les caprices et que c'est ça ou rien. Intérieurement,je ris:"Odieux petit monstre, la justice existe, même à ton âge"

    L'animal se débattant,hurlant à gorge déployée,le fauve ammené de force dans sa chambre,après avoir esquivé coups de points,jetés de jambes,(une démence corporelle). Pensant que porte clause,les esprits se calmeraint,ce fut là ma 3ème erreur.

    L'enfant-princesse,possédée,hurla pendant plus de 20 minutes: "Ze veuuuxx des frites,maintenant,ze veux des frites,maman, tout de suite,c'est mieux les firtes,ze veux des frites!!!"

    Cerise sur le gâteau: l'enfant fut câliné après 20 minutes du remake "Le Retour de Chucky",en lui expliquant maternellement que les caprices ne sont pas bien,que c'est une erreur de maman d'avoir prononcer le mauvais mot lors des menus,(les brs m'en tombent);qu'il faut qu'elle revienne à table pour manger, car on ne peux pas se coucher le ventre vide (mais plutôt crever que de nourrir le diable!!)

    Qu'elle fut ma surprise quand je vis les VRAIES frites fumantes,accompagnées de mayonnaise,dans son assiette "princesse"...

    Et moi la patiente et délicieuse au pair,j'ai du manger mon repas froid,avec des potatoes et un profond mal de crâne...

    Ce qui me traversa la tête à ce moment précis: indescriptible.

    L'envie de la suspendre par les pieds m'effleura,lui ouvrir le bec pour fourrer des potatoes et des haricots vert (l'enfant-princesse déteste par-dessus tout cet aliment..)me fit trembler les bras un dixième de seconde. La prendre, est la jeter habillée sous la douche froide me provoqua un rictus...

    Ma patience fut mise à rude épreuve,mais le sourire resta radieux. Je fus silencieuse le reste du repas,toujours ce sourire radieux, figés sur mes lèvres. Impassible.

     

    I'm proud of me, je ne suis pas en prison.

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Miss choucroute
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 22:06

    Ma poulette, tant de patience et de dévouement face a cette situation sont évidemment une réelle surprise... Jten aurais donné moi "je veux des frites"!!!! Chapeau bas ma poule. Elle aurait fini au coin ou dans son lit sans rien grailler. Non mais. Bisous. Celine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :